Que représentent les logements bien notés ?

 Les biens notés en A et B dans le bilan énergétique sont encore rares et très demandés. Seulement 1,7 % du parc des logements est en A et 3,2 % est en B. 

L’ancien et en attente d’une rénovation majeure. Isolez les murs de préférence par l’extérieur pour plus d’efficacité, isolez le toit, remplacez les fenêtres par du triple vitrage, et installez un système de chauffage et une VMC performants.  

S’ils sont détenus en copropriété, les travaux doivent également influencer les parties communes. Ce travail coûte cher. 1000-1500 €/m² en moyenne. Une maison en Saône-et-Loire qui fait 250 m², c’est un bâtiment essentiellement passif qui ne nécessite pas de chauffage. Quand le thermomètre indique 0°C, il fait 22°C. 

Le tout réalisé grâce à des coques en bois, un triple vitrage, une isolation de 30 cm sous les panneaux de plancher, 40 cm sous le toit, une double ventilation et bien plus encore.  Le prix total est de 330 000 €, hors terrain. Dans le 3 pièces de Delphine à Bagneux, la température est de 19 degrés même dans les climats très froids et la facture d’électricité ne dépassent pas 20 euros par mois.  Un thermostat programmable permet de régler la température du chauffage, de l’éclairage et des volets. 

En matière de location, les locataires heureux savent à quel point ils ont de la chance et à quel point leur logement est confortable.