Les femmes sont plus exposées aux mauvaises conditions de logement que les hommes

Mauvaise condition de logements

En effet, les femmes sont plus vulnérables que les hommes, disposent de moins de ressources vivant seules, notamment pour les personnes âgées et les familles monoparentales.

Elles semblent être victimes de discrimination dans l’accès au logement locatif du secteur privé et sont légèrement surreprésentées dans le secteur social en ce qui concerne leurs revendications.

Le maintien du logement social est un parcours du combattant à ce stade.

Le rapport conclut que les inégalités peuvent être réduites en construisant davantage de logements sociaux et très sociaux et en contrôlant mieux les loyers.